Les séries Olympiques

470

Plus technique, pointu et bateau de référence, exige sur tous les plans un niveau excellent, technique, préparation, gréement, voiles...
Le plateau mondial est excessivement relevé, une série souvent pratiquée par les grands noms de la voile.
Les deux équipages féminins et un barreur du Pôle sont en préparation pour la sélection aux JO de Londres en 2012.


49er

Le 49er, série Olympique depuis 2000 aux JO de Sydney.
Deux Equipages du Pôle ont participés aux Jeux Olympiques :

  • Julien D'ORTOLI et Noé DELPECH en 2016 au JO de Rio
  • Emmanuel DYEN et Stéphanne CHRISTIDIS en 2012 au JO de Londres
  • Emmanuel DYEN & Yan ROCHERIEUX en 2008 pour la France aux JO de Pékin
  • Dimitri DERUELLE & Philippe GASPARINI en 2000 pour la France aux JO de Sidney

Le 49er est un bateau rapide, très instable avec un plan de voilure imposant (40 m² de spi), les courses sont souvent spectaculaire et demandent aux équipages vivacité explosivité et lucidité.
Xavier ROHART est l'entraîneur des 498er sur le Pôle France
Le POLE DE MARSEILLE avec celui de La Baule sont les seuls Pôe France pour le 49er.

LASER

Le Laser est un dériveur monotype très populaire.
C'est un solitaire, c'est-à-dire qu'il est barré par une seule personne. La conception de Bruce Kirby met l'accent sur la simplicité et la performance.
Le Laser est devenu un des dériveurs les plus répandus dans le monde avec plus de 200 000 unités construites au début de 2011.
Son succès réside dans sa simplicité, sa robustesse et dans son adoption par les régatiers qui apprécient sa stricte monotypie : tous les concurrents utilisent coque et gréement fournis par un seul constructeur, seules des modifications mineures explicitement autorisées dans la jauge sont permises.

Les tailles de voile sont différentes pour les hommes et les femmes
coupe Radial : Voile Femme
coupe Standart : Voile homme

RSX

Nouvelle planche Olympique depuis 2004 suite au JO de Athènes.
Elle est au croisement des Formula Windsurfing et de la Mistral OD.
Très exigeant physiquement, ce support original trouve sa place dans les supports spectacle, avec des vitesses au vent de travers et allures portantes très importantes.
Dotée d'une dérive, elle n'est pas très performante en dessous de 8 noeuds mais permet de régater.

FX

Les filles pourront disputer les Jeux de Rio à bord d'un dériveur moderne avec double trapèze et spi asymétrique.
Un skiff, comme pour les garçons. l'ISAF a retenu le Mackay FX qui n'est autre qu'un 49er avec un gréement un peu plus ramassé mais à peine moins puissant.

  • Sarah STAYAERT et Aude COMPAN sélectionnée pour 2016 au JO de RIO


NACRA

Le Nacra 17 est le catamaran qui a été est choisi par l'ISAF comme support OLYMPIQUE pour les prochaines olympiades.
Il sera le support double mixte des Jeux de RIO 2016.

Pour 2020, le Nacra 17 s'est vu rajouté des Fols et volent maintenant.

Les dernières actualités
02/03/2020

Tous les meilleurs planchistes de la planète s'étaient donnés rendez-vous en Australie pour ce..
Lire la suite


28/02/2020

Melbourne est en ce mois de février 2020 la plaque tournante de la voile olympique. Après les Skiffs, les..
Lire la suite


28/02/2020

Avec l'aide du Plan voile Région Sud mis en place par le conseil Régioinal, le Pôle France Voile..
Lire la suite